L'Albanian International Scholarship Foundation (AISF) est une institution de droit suisse, à but non lucratif, créée à Genève le 23 novembre 1990; ses activités sont soumises à la surveillance du Département Fédéral de l'Intérieur de la Confédération Helvétique.

L'Albanian International Scholarship Foundation est conduite par une majorité de citoyens de nationalité et d'origine suisses; certains d'entre eux sont des personnalités de la vie genevoise. Ces personnes, en qualité de membres du Conseil de Fondation, agissent dans le respect des Statuts de la Fondation au plus près de leur conscience d'hommes de bonne volonté mus par un idéal empreint de solidarité.

L'AISF souhaite, à sa manière et dans la mesure des moyens dont elle dispose, favoriser les espérances de la jeunesse albanaise et lui permettre d'accéder, grâce à des bourses, à des études universitaires ou post-grades dans les meilleures institutions, afin de donner à ces jeunes Albanais des chances égales à celles des autres étudiants dans le monde. A cet égard, la Fondation se donne les moyens d'amener les étudiants auxquels elle a permis d'effectuer des études en Suisse, en Europe ou aux Etats-Unis à retourner dans le pays qui est le leur, pour lui faire profiter de leurs connaissances et expériences nouvellement acquises.

L'objectif de la Fondation est d'ordre strictement culturel: la Fondation ne poursuit en aucun cas un objectif politique ou lucratif. Elle tend, à travers la réalisation de ses objectifs, à la réunion de tous les Albanais en les associant dans une seule et même classe de bénéficiaires. La Fondation pense que le fait d'offrir la meilleure éducation possible est un investissement qui ne pourra que rejaillir dans ses effets les plus bénéfiques sur l'ensemble du peuple qui aura eu la sagesse de la favoriser, étant entendu que la liberté d'un peuple se mesure aussi à l'indépendance intellectuelle dont il jouit.

La nature même de la mission qu'elle s'est fixée a contraint la Fondation et ses animateurs à déployer des trésors d'inventivité et de ténacité pour assurer son fonctionnement et sa croissance. En 1991, l'Albanie sort exsangue d'une longue période de dictature et doit affronter dans le dénuement toutes les difficultés d'une marche forcée vers la démocratie et le développement, avec pour seul bagage une volonté de réussir chevillée au corps, et pour seul appui l'enthousiasme des démocrates et de quelques amis à l'étranger.

L'AISF se trouve à peu près dans le même état d'esprit au moment de sa création, en novembre 1990: une volonté impérieuse, celle de son président-fondateur, qui est de participer par tous les moyens à sa disposition au développement moral et matériel de l'Albanie; des conditions matérielles difficiles, une assise financière à créer de toutes pièces; et surtout un enthousiasme extraordinaire, et le soutien sans faille des quelques amis de la première heure qui rejoignent le Conseil de Fondation.

Après vingt ans d'activité, l'AISF peut regarder en arrière et tenter de mesurer le chemin parcouru. Un grand nombre d'actions ont été menées à bien, près de 200 étudiants ont obtenu un diplôme ou suivent une formation académique grâce à l'aide de la Fondation, d'autres actions sont en cours. Les méthodes initiales ont été analysées, les ambitions recadrées à l'aune des circonstances matérielles. Reste la volonté d’aller de l’avant et l’envie  d'exprimer notre reconnaissance à tous ceux, membres, donateurs, amis, qui ont contribué à la réussite de notre mission.